Accompagnement de la circulaire « Collomb » : l'Uniopss associée à la concertation

Alors que le Conseil d’État a souhaité encadrer la mise en œuvre de la circulaire « Collomb », le ministère de l’Intérieur a convié les acteurs associatifs, dont l’Uniopss, à faire le point sur les conséquences de cette décision. 

L'Uniopss, représentée par son président, Patrick Doutreligne, a été invitée, avec plusieurs acteurs associatifs, à une rencontre au ministère de l'Intérieur le 5 mars dernier.

L'objectif était d'échanger sur une note d'accompagnement de la circulaire « Collomb », portant sur le recensement des migrants dans les centres d'hébergement d'urgence, suite à la décision du Conseil d'État du 20 février dernier.

L'Uniopss a rappelé qu'elle était favorable à la décision prise par la haute juridiction administrative, visant à encadrer l'application de cette circulaire très controversée. Le recensement ne pourra ainsi être fait que sur la base du volontariat, tant pour les étrangers que pour les gestionnaires de centres.