Cynthia Fleury analyse les enjeux du prochain Congrès de l’Uniopss

Personnalité phare du prochain Congrès de l’Uniopss, la philosophe et psychanalyste Cynthia Fleury revient sur les enjeux du prochain Congrès de l’Uniopss dans le cadre d’un entretien filmé. Un avant-goût de son intervention le 4 avril prochain à Tours qui promet d’être passionnante. Il est vraiment temps de s’inscrire !

Pour Cynthia Fleury, la thématique du prochain Congrès de l’Uniopss (Libertés, inégalités, fraternité), résonne avec une acuité particulière aujourd’hui. Selon elle, nous vivons dans une société où l’inégalité semble être la « nouvelle dynamique historique », même si le phénomène de la pauvreté a tendance à diminuer. Il convient également d’être attentif à la question des libertés, dans un contexte de plus en plus liberticide, marqué par l’état d’urgence ou d’exception. « Il faut s’interroger pour savoir jusqu’où nous sommes prêts à négocier avec nos libertés individuelles pour préserver notre sécurité. » La thématique de la fraternité mérite également d’être étudiée dans un environnement de mondialisation de plus en plus accrue. Même si ces différents concepts sont connus et si leur existence semble évidente, il convient de s’interroger en permanence pour s’entendre collectivement sur le sens que l’on veut bien leur donner.

Ainsi, il est tout à fait fondamental de créer des lieux les plus inclusifs et les plus pluralistes possibles pour susciter ce type de débat afin que « le cercle de ceux qui décident vienne recouper le cercle de ceux qui subissent la décision » et que ces dernières restent au plus près de la « vérité des usages, de vécus et des vulnérabilités ». Selon Cynthia Fleury, les citoyens doivent se réapproprier les questions clés de la démocratie afin que celle-ci soit véritablement incarnée. Un objectif que poursuivra l’Uniopss les 4 et 5 avril prochains à Tours.