Enfance – Famille : l'Uniopss participe à une réunion du HCFEA

Présente lors de la dernière semi-plénière du Haut Conseil de la Famille, de l’Enfance et de l’Age (HCFEA), organisée le 10 avril dernier à Paris, l’Uniopss a rappelé les critères à prendre en compte pour un accueil du jeune enfant de qualité.

L'Uniopss, a participé, en tant que membre du Haut Conseil de la Famille, de l’Enfance, et de l’Age (HCFEA) à la semi-plénière organisée le 10 avril au ministère des Solidarités et de la Santé, en présence d'Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.

 L’Uniopss a attiré l'attention du Haut Conseil sur l'importance de faire le lien avec l’examen du projet de loi « Société de confiance » et son article 26 bis (sur les questions du niveau de qualité de l’accueil du jeune enfant, notamment). Tout en reconnaissant l'intérêt de développer l’offre d’accueil du jeune enfant, elle a insisté, sur la nécessité que ce développement ne se fasse pas au détriment des critères qualitatifs (notamment du taux d’encadrement des enfants par des professionnels et du niveau de diplômes de ces derniers), au risque de déréguler dangereusement le secteur.

Par ailleurs, l’Uniopss estime que, même s’il ne faut pas opposer le besoin des enfants et des familles, le besoin de l’enfant est à considérer en premier et celui des parents doit s’y ajuster.

Suite à cette réunion, un rapport a été publié le 13 avril. Ce document est le fruit du travail collectif du HCFEA, dont l’Uniopss est membre.
Pour en savoir plus : fiche N° 94376 sur le site d’expertise de l’Uniopss.