Immigration : l’Uniopss et plusieurs associations du secteur interpellent le chef de l’État

Inquiètes de l'évolution de l'accueil des étrangers en France, l’Uniopss et une vingtaine d’associations qui accompagnent les migrants au quotidien ont adressé, le 14 novembre dernier, une lettre au chef de l'État.

Dans un courrier adressé à Emmanuel Macron le 14 novembre dernier, l’Uniopss mais également la Fédération des Acteurs de la Solidarité, la Fondation Abbé Pierre, Emmaüs France, Médecins du Monde ou encore du Samu social de Paris, expriment leurs vives inquiétudes face à l'évolution de l'accueil des étrangers en France, « notamment du dispositif d'accueil des demandeurs d'asile et du rôle attribué aux associations de ces publics ».

Les signataires de cette lettre déplorent la dégradation des conditions d'accueil qui sont proposées aux migrants, conditions qu'ils qualifient de « peu respectueuses de l'intimité et de la dignité ».
Ils regrettent que l'État multiplie les actions à l'encontre de l'installation de migrants sans même assurer l'accès aux prestations humanitaires et aux droits fondamentaux de personnes.