Plan d'accès aux soins : l'Uniopss livre son analyse et ses propositions

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a présenté son Plan d'accès aux soins le 13 octobre dernier. Le groupe de travail « lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé » de la Commission Santé de l’Uniopss, rassemblant des adhérents nationaux et des Uriopss, analyse les mesures de la ministre dans un document publié le 23 février dernier.

L’Uniopss souligne l’enjeu d’une politique globale de lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé, afin d’éviter que la lutte contre les unes ne renforce les autres. Ainsi, l’Union interpelle sur les effets de l’application de la méthodologie de zonage retenue dans l’arrêté du 13 novembre relatif à la détermination des zones caractérisées par une offre de soins insuffisante. L’application de l’indicateur pour la sélection nationale paraît en forte inadéquation avec les réalités de certains territoires.

L’Union insiste également sur la promotion de toutes les formes d’exercice de la médecine et des professions de santé, y compris salariée. Elle souhaite que les aides à l’installation et autres dispositifs de soutien au déploiement des structures d’exercice coordonnées concernent tant les libéraux que les structures publiques et associatives de types centres de santé et centres de soins infirmiers.

L’Uniopss émet aussi des propositions pour lutter contre les inégalités sociales de santé, dimension absente du Plan d’accès aux soins qui se concentre sur la seule dimension territoriale de l’accès aux soins.

L’Uniopss se tient prête à échanger, avec les administrations centrales en charge du pilotage du Plan, les délégués à l’accès aux soins nommés par la ministre, la DREES et l’IRDES – co-concepteurs de l’indicateur de zonage, et avec la récente Commission d’enquête de l’Assemblée nationale dédiée à l’accès aux soins, pour détailler ses propositions.

Pour en savoir plus (réservé adhérent) : Fiche n°93764.