Stratégie nationale pour l'autisme : l'Uniopss impliquée dans la démarche

La Stratégie nationale 2018-2022 pour l’autisme a été présentée début avril à Paris. Si l’Uniopss considère que celle-ci présente des avancées dans de nombreux domaines, des progrès sont encore possibles.

Le 6 avril dernier, ont été dévoilées, à Paris, les mesures de la Stratégie nationale 2018-2022 pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement (TND) par le Premier ministre, Edouard Philippe, et Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Présente lors de cette rencontre, l’Uniopss se félicite de la parution de cette stratégie qui ambitionne de : renforcer la recherche et les formations, mettre en place les interventions précoces prescrites par les recommandations de bonnes pratiques, garantir la scolarisation effective des enfants et des jeunes, favoriser l’inclusion des adultes ou encore soutenir les familles.

L’Union regrette toutefois que cette stratégie ne propose pas suffisamment de solutions aux besoins d’accueil des adultes et des adolescents, alors que les listes d’attente restent conséquentes. D’autre part, selon l’Uniopss cette stratégie élude la question de la prise en charge et de la préparation à la vieillesse des personnes ayant des troubles du spectre de l’autisme. L’Uniopss restera attentive à la concrétisation des mesures de cette stratégie nationale pour l’autisme.