Unir les Associations pour développer les solidarités en France
Identifiant :
Mot de passe :
Accueil > Detail d'un contenu
Débat sur le revenu universel : position de l’Uniopss et avis du conseil de prospective
Note d'information du 14/02/2017

Dans le contexte d’une campagne électorale lancée très tôt par les primaires précédant l’élection présidentielle et les élections législatives, le revenu universel a trouvé un large écho dans les programmes des partis et a été repris, curieusement, en référence à des idéologies opposées. L’impact qu’aurait une telle réforme sur le système social a incité l’Uniopss à approfondir le sujet, la préoccupation étant d’emblée de sortir des représentations souvent tronquées sur la pauvreté, l’assistance, la protection sociale, que la médiatisation du thème avaient en partie relayées. Le conseil d’administration de l’Uniopss s’est donc prononcé en janvier 2017, après avoir étudié l’avis du conseil de recherche et prospective qu’il avait sollicité.

Comme le souligne le communiqué de presse résumant la position de l’Uniopss, le devenir de la protection sociale et des politiques sociales constitue un enjeu majeur des échéances électorales de 2017. C’est bien dans ce cadre qu’il faut replacer la perspective d’un revenu universel, qui soulève de nombreuses questions : son financement, son impact sur la protection sociale, sa capacité à améliorer la situation des plus pauvres, son impact sur la place du travail. L’Uniopss a rappelé ses priorités: la garantie de ressources décentes face à la pauvreté, une simplification administrative, une réduction du nombre de minimas tenant compte de situations différenciées comme celle des personnes âgées ou en situation de handicap, une extension à d’autres populations comme les jeunes, l’ensemble, refusant la posture d’impuissance et devant s’inscrire dans une perspective de progrès.

Le conseil de prospective avait, en amont, souligné en premier lieu le flou d’un concept, présenté selon des dénominations variées mais peu explicité, par exemple, quant à son impact sur le système de sécurité sociale. Il avait également souligné les progrès demeurant quoi qu’il en soit à opérer dans différents domaines - l’égalité, la lutte contre la pauvreté, la lutte contre le non recours, la correction des incohérences du système actuel, la protection des sans-emplois, des travailleurs précaires ou sans protection sociale – se décalant clairement d’une perspective qui considèrerait la précarité et la fin du travail comme inéluctables. Questionnant fortement les avancées possibles avec un revenu universel, le conseil de recherche et prospective a conclu sur une priorité : se concentrer sur l’amélioration du système existant pour le rendre plus égalitaire et inclusif.


(c) Réseau Uniopss-Uriopss, 14/02/2017
FICHE N°89363
Mis à jour le : 14/02/2017
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES (fichiers joints, sites internet...)
Tous Publics :
MOTS CLES
protection sociale - minima sociaux
imprimer