Les acteurs du Congrès de l’Uniopss prennent la parole : épisode 3

Dans le cadre d’entretiens filmés, plusieurs acteurs du Congrès de l’Uniopss reviennent sur les enjeux de ce grand rendez-vous de la solidarité. Cette semaine, c’est Jean-François Serres, vice-président de Mouvement associatif et membre du CESE, qui répond à nos questions.

Pour Jean-François Serres, vice-président du Mouvement associatif et membre du CESE, la participation au Congrès de l’Uniopss comporte de nombreux enjeux. Selon lui, nous vivons actuellement une transition sociale très profonde et la société civile doit, dans ce cadre, débattre et réfléchir au sens que nous souhaitons donner à notre avenir commun. « Va-t-on vers plus de liberté, d’égalité et de fraternité ? Ou au contraire dans le cadre de cette transition, va-t-on renforcer les inégalités, va-t-on perdre des libertés ou être moins fraternels ? C’est au cœur du monde associatif que ce débat doit avoir lieu. »

Jean-François Serres rappelle que le Congrès de l’Uniopss est un endroit où une vision associative se constitue, qui pourra être ensuite portée dans le dialogue civil pour constituer la parole politique de demain.